Blagues et Humour

Moi, j’ai toujours remis au surlendemain ce que j’aurais pu faire l’avant veille.

A peine au sortir de l’enfance, et même un peu avant, j’ai mis en pratique mes théories sur la méprisabilité du travail.

Si j’étais riche, je pisserais tout le temps.

Il est des gens qu’on n’aime pas assez pour les haïr.

A quoi bon prendre la vie au sérieux puisque de toute façon nous n’en sortirons pas vivant ?

Un homme parti de zéro pour n’arriver à rien n’a de merci à dire à personne.

Il ne faut jamais faire de projets, surtout en ce qui concerne l’avenir.

Danser devant le buffet, c’est exécuter la vraie danse du ventre.

Nous parlons de tuer le temps comme si, hélas ! ce n’était pas lui qui nous tuait.

Ventre affamé n’a pas d’oreilles, mais il a un sacré nez.

Quand la fatalité s’est mis quelque chose dans la tête, tenez pour certain qu’elle ne se l’est pas mis ailleurs.

Tant était grande notre stupeur, qu’un point d’interrogation se peignit sur chacune de nos faces.

C’est une femme de tout repos. Parée de toutes les grâces du corps, on dirait que la nature prévoyante ne lui a refusé les dons de l’esprit que pour qu’elle soit absolument belle.

En principe, toute chute est force, sauf pourtant celles des jeunes filles, qu’on baptise momentanément faiblesses en attendant qu’elles se transforment (souvent) en cascades.

Le mystère de la Sainte-Trinité….
Ça manque de femmes !

Les gens mariés vieillissent plus vite que les célibataires. C’est l’histoire de la goutte d’eau qui, tombant sans relâche à la même place, finit par creuser le granit.

J’ai toujours eu l’amour des terrasses de café et la conception la plus flatteuse du paradis serait, pour moi, une terrasse de café, d’où l’on ne partirait plus jamais.

Que la devise de la France soit désormais :
« Nous ne sommes pas les plus forts, soyons les plus malins »

Un bon soldat doit savoir marquer le pas et son linge, mais jamais son mécontentement.

Une chose facile à avoir en décembre, c’est du sang-froid.

La nuit tombait. Je me penchais pour la ramasser.

Pub